Vous êtes ici : > Accueil > Suppression annoncée des franchises médicales. Encourageant mais peut mieux faire !

Suppression annoncée des franchises médicales. Encourageant mais peut mieux faire !

22/10/2014 15:50 par Site Administrateur

La ministre de la santé vient d'annoncer la suppression des franchises médicales pour les bénéficiaires de l'ACS. Une bonne nouvelle pour ces bénéficiaires pour lesquels les différentes franchises médicales constituent de véritables freins à l'accès aux soins. Mais une décision à élargir sans tarder.

La FNATH accueille avec satisfaction l'annonce de la suppression des franchises médicales pour les bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé (ACS). Car pour ces personnes débourser par an une centaine d'euros, en cumulant franchises médicales et participations forfaitaires, constitue un véritable frein à l'accès aux soins.

Cette mesure positive ne doit pourtant pas cacher l'injustice et l'inefficacité de ces franchises médicales de manière générale et plus particulièrement pour deux catégories de personnes, pour lesquelles la Fnath demande la même mesure dans les meilleurs délais :
  • les victimes du travail, qui doivent ainsi payer de leur propre poche les soins résultant de leurs préjudices, imputables souvent à une mauvaise prévention et à une mauvaise application des textes relatifs à la santé au travail, et pour lesquelles les franchises médicales viennent de fait limiter leur droit à être indemnisé,
  • les bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés, placés sous le seuil de pauvreté par une allocation revalorisée à coup de lance-pierre ces dernières années.
Supprimer les franchises médicales pour une catégorie de personnes, sans aborder à bras le corps le sujet, va créer une incompréhension forte pour des personnes dont les revenus restent largement insuffisants mais qui ne seront pas concernées pour autant par cette annonce.

Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org